Sunday 21. April 2019
2016
COMECE Presse 16/06/2016

 

Le libre-échange nécessite un cadre règlementaire et des principes éthiques

 

Les évêques de l’Union européenne et des Etats-Unis d’Amérique présentent leur position commune sur le Partenariat transatlantique de Commerce et d’Investissement (TTIP) en amont du 14e round de négociations.

 

Pour la première fois de leur histoire, la Commission des Episcopats de la Communauté Européenne (COMECE) et la Conférence de Evêques Catholiques de Etats-Unis (USCCB) publient une position commune sur un sujet politique qui revêt une importance capitale pour les citoyens de part et d’autre de l’Atlantique. En effet, le projet de partenariat transatlantique de commerce et d’investissement (TTIP) aura un impact direct sur la vie de près d’un milliard d’hommes et de femmes, sans oublier les conséquences attendues des nouvelles normes découlant de cet accord pour les pays tiers.

 

A la suite de discussions communes à l’été 2014 et d’une assemblée plénière de la COMECE dédiée au TTIP en octobre de la même année, les évêques de la COMECE et de l’USCCB ont décidé de collaborer à l’élaboration d’une position commune dans le cadre des négociations sur l’accord de libre-échange.

 

Face aux débats fortement polarisés sur le TTIP, les évêques présentent une « boîte à outils » pour l’évaluation de cet accord. Il y constatent que le libre-échange peut présenter des avantages et contribuer à un avenir meilleur pour tous, mais à la condition que celui-ci permette un accès équitable pour tous aux biens de cette terre et contribue ainsi à réduire l’inégalité et l’injustice. En 2013 déjà, le Pape François déclarait dans son Encyclique Evangelii Gaudium : « L’économie, comme le dit le mot lui-même, devrait être l’art d’atteindre une administration adéquate de la maison commune, qui est le monde entier »(n°206).

 

Afin d’évaluer cet accord commercial – grâce à une analyse coûts/bénéfices approfondie sur le plan social et environnemental – les évêques énoncent 9 principes éthiques basés sur la Doctrine sociale de l’Eglise catholique. Parmi ces principes :

  • la durabilité et la précaution qui met l’accent sur la prévention des dommages pour les générations actuelles et futures, plutôt que sur le profit.
  • la protection des travailleurs et de leurs familles et la préservation de leurs droits légitimes dans le respect des normes de travail adoptées au niveau international.
  • le développement durable, y compris l’aide aux pays les plus pauvres et la sauvegarde de la Création qui, loin de s’exclure l’un l’autre, sont complémentaires. Les accords commerciaux doivent accorder « une attention particulière à la protection de l'environnement et à la santé des communautés ».
  • De nombreux citoyens sont préoccupés et se sentent exclus du processus actuel de négociation. Les évêques ont donc souhaité souligner le principe de la participation aux décisions par lesquelles la vie des citoyens est impactée. Ils suggèrent la mise en place de forums et de processus adaptés.

La position commune a été signée par le Président de l’USCCB, S.E. Mgr Joseph E. Kurtz, et le Président de la COMECE, S.Em. le Cardinal Reinhard Marx.

 

Le texte est disponible en français, anglais et allemand

Contact presse:

Alessandro Di Maio

Chargé de communication E-mail Contact Tel. +32 2 235 05 15
Contact us
19, Square de Meeûs
B-1050 Bruxelles
T + 32(0)2 235 05 10
Display:
http://www.comece.eu/