Thursday 28. May 2020
Communiqués de presse actuels
Webnews, 19/05/2020

 

La COMECE appelle la communauté internationale à mettre fin à la persécution des chrétiens au Nigeria

 

Dans le contexte de la persécution croissante des communautés chrétiennes au Nigeria, la COMECE appelle l'UE, ses États Membres, ainsi que l'ensemble de la communauté internationale, à accroître leurs efforts afin de mettre fin à la violence dans ce pays africain, de traduire les criminels en justice, de soutenir les victimes et de promouvoir le dialogue et la paix.

 

 

Selon des statistiques récentes, quelque 6 000 chrétiens nigérians ont été tués depuis 2015, principalement lors d'attaques terroristes perpétrées par Boko Haram et des bergers peuls combattants contre des agriculteurs chrétiens.

 

La Conférence des évêques catholiques du Nigeria a condamné le gouvernement fédéral pour avoir manqué à son devoir premier de protéger la vie des citoyens et a déploré que « la culture de la mort s'installe dans notre vie quotidienne ». En outre, les évêques nigérians ont clairement exprimé que la violence actuelle, en référence aux bergers peuls, « ne peut plus être traitée comme un simple affrontement entre les bergers et les paysans ».

 

Le Parlement européen a dénoncé la situation dans sa résolution du 16 janvier 2020 sur le Nigeria, déplorant les récents attentats terroristes perpétrés par des groupes djihadistes et la stratégie « votre terre ou votre sang » des combattants peuls. Le Parlement a également condamné la discrimination constante subie par les chrétiens dans les régions nigérianes où la charia est appliquée.

 

De plus, dans un rapport de 2019, le bureau du Procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a jugé raisonnable l'allégation selon laquelle, depuis 2009, des membres de Boko Haram auraient commis des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité.

 

Dans ce contexte, la COMECE appelle l'UE, ses États Membres et la communauté internationale à utiliser les instruments diplomatiques, politiques et financiers pour aider les autorités nigérianes à mettre fin à la violence, à traduire les criminels en justice, à soutenir les victimes et à inclure pleinement les chrétiens (47% de la population nationale) dans toutes les structures de l'État et à tous les niveaux de l'administration - y compris la police et les forces armées.

 

La situation au Nigeria est suivie par la COMECE, qui a contribué au débat public en préparation de la résolution du Parlement européen de janvier 2020. La COMECE a également échangé sur ce sujet avec des experts internationaux lors d'un atelier organisé à Naples (USA) par Aide à l'Eglise en Détresse.

 

Photo: AP/Ben Curtis

Contact presse:

Alessandro Di Maio

Chargé de communication E-mail Contact Tel. +32 (0) 2 235 05 15
Contact us
19, Square de Meeûs
B-1050 Bruxelles
T + 32(0)2 235 05 10
Display:
http://www.comece.eu/