Monday 6. December 2021
avant

Première contribution de la COMECE à la Convention européenne



Communiqué de presse - 22 Mai 2002 Le Secrétariat de la Commission des Episcopats de la Communauté européenne (COMECE) a présenté, aujourd'hui, sa première contribution au débat sur l'avenir de l'Union européenne.

Le Secrétariat de la COMECE a présenté aujourd'hui une série de réflexions et de recommandations à la Convention européenne, une assemblée de délégués des Parlements nationaux et européen, des gouvernements nationaux et de la Commission européenne, qui travaille depuis le mois de février sur la rédaction de propositions pour l'avenir de l'Union européenne. Selon ce document, « la convocation de la Convention européenne offre aux citoyens et aux nombreuses institutions, associations et communautés de la société - dans les Etats membres comme dans les pays candidats - une possibilité unique de s'impliquer directement dans la construction de l'Europe de demain ». Il affirme que « le succès des propositions de la Convention européenne sera déterminé par leurs capacités à renforcer la contribution de l'Union européenne à la paix et à la prospérité en Europe, ainsi qu'à promouvoir le développement, la justice et la liberté dans le reste du monde ». L'objectif de ce document est d'aider l'Union européenne à satisfaire aux besoins de gouvernance à l'avenir. En particulier, il recommande que :


- Un futur Traité constitutionnel de l'Union européenne devrait inclure une invocation de Dieu, avec une référence inclusive à la transcendance, afin de permettre l'identification des citoyens avec les valeurs de l'Union européenne, de montrer que le pouvoir public n'est pas absolu et de garantir la liberté de la personne humaine.

- Les droits fondamentaux devraient être reconnus dans un futur Traité constitutionnel, y compris la liberté religieuse dans ses dimensions individuelle, collective et institutionnelle.

- La poursuite du bien commun devrait être intégrée dans un futur Traité constitutionnel de l'Union européenne en tant qu'un de ses principes et objectifs fondamentaux. La méthode communautaire doit être conservée et développée pour promouvoir le bien commun, partagé par tous ses Etats membres, grands et petits.

- Le principe de la subsidiarité devrait être reconnu explicitement dans ses deux dimensions, verticale et horizontale, dans un futur Traité constitutionnel.

- Les grands mouvements et traditions religieux, spirituels, et intellectuels devraient être reconnus comme héritage signifiant pour notre temps et pour l'avenir de l'Europe. La contribution spécifique des Eglises et communautés religieuses devrait être enregistrée dans un traité de base de la future Union européenne. Le traité devrait également prévoir la possibilité d'un dialogue structuré entre les institutions européennes et les Eglises et communautés religieuses.

- Un futur traité constitutionnel de l'Union européenne devrait incorporer la déclaration N° 11 de l'Acte final au traité d'Amsterdam en assurant le respecte du statut des Eglises et des communautés religieuses comme enregistré par chaque Etat.


La Convention européenne devrait avoir terminé ses travaux début 2003. Des groupes de travail seront mis sur pied pour étudier des questions spécifiques. Une audition de la société civile est prévue pour le mois de juin. Le Secrétariat de la COMECE espère faire des contributions plus détaillées à ce processus.

Contact presse:

Alessandro Di Maio

Responsable de Presse et Communication E-mail Contact Tel. +32 (0) 2 235 05 15
Contact us
19, Square de Meeûs
B-1050 Bruxelles
T + 32(0)2 235 05 10
Display:
http://www.comece.eu/