Wednesday 23. September 2020
2008
COMECE Press 29/10/2008

 

Remise du rapport d’experts sur le changement climatique :

Le changement climatique exige une réaction éthique

 

Le groupe d’experts mis en place en janvier dernier par la COMECE et présidé par l’ancien Commissaire européen, le Prof. Franz Fischler a publié aujourd’hui son rapport aux évêques de la COMECE intitulé « Une réflexion chrétienne sur le changement climatique ». Soulignant le défi humain considérable du changement climatique, il appelle les décideurs européens à ancrer les politiques de lutte contre le changement climatique dans une réflexion éthique, basée sur la justice intergénérationnelle et la solidarité envers les pays du sud. Les experts appellent par ailleurs l’Eglise et les chrétiens à montrer l’exemple en adoptant un style de vie basé sur la modération.

 

Il est temps de reconnaître que la lutte contre le changement climatique est avant tout un enjeu éthique. Ce défi sera impossible à relever si nous ne remettons pas en question l’organisation de notre société, nos modes de vie et nos systèmes de valeurs. Afin de convaincre les citoyens de changer profondément leur état d’esprit et leur mode de vie, les décideurs politiques devraient s’appuyer sur une réflexion et un débat éthique en profondeur. Selon le rapport, cette réflexion pourrait s’appuyer sur la théologie chrétienne qui a développé sur ce thème des idées intéressantes. Surtout, les valeurs et principes de la doctrine sociale de l’Eglise – justice globale, amour du prochain, subsidiarité, solidarité, responsabilité pour le bien commun – peuvent permettre d’évaluer les politiques de lutte contre le changement climatique.

 

Les auteurs du rapport soulignent en particulier que le changement climatique est une question à la fois de justice intragénérationnelle et intergénérationnelle. Ils appellent par conséquent l’Union européenne à prendre le leadership et à parler d’une voix forte à la fois en faveur des pays en voie de développement et des générations futures, car ce sont ces deux catégories de citoyens qui payeront le plus lourd tribut au changement climatique. Ils soulignent d’ailleurs la responsabilité particulière de l’UE, qui, du fait de ses moyens technologiques et financiers, et surtout de son expérience de coopération, devrait montrer l’exemple et entreprendre tous les efforts possibles pour convaincre ses partenaires de s’engager dans des politiques de lutte contre le changement climatique.

 

Le rapport rappelle que le changement climatique n’est en réalité que le symptôme d’un mode de vie, de production et de consommation qui s’est généralisé dans les pays industrialisés mais qui n’est pas soutenable à terme. Il appelle donc les citoyens à interroger leurs modes de vie, trop dépendants des biens matériels, et à les baser davantage sur des biens culturels et relationnels. Les modes de vie devraient se centrer sur la vertu de « modération » volontaire, qui devrait être comprise non pas comme une restriction mais au contraire comme un moyen d’améliorer la qualité de la vie et une raison de se réjouir.

 

L’Eglise catholique et les chrétiens à travers le monde sont les mieux placés pour propager se changement de mode de vie, par leurs propositions concrètes et leurs modestes exemples.

 

Afin d’apporter une contribution à la réflexion sur le changement climatique, les évêques de la COMECE ont officiellement décidé le 23 novembre 2007 de la mise en place d’un groupe de travail ad hoc sur « les politiques de l’UE en matière de changements climatiques et le style de vie chrétien ». Le rapport du groupe de travail, composé de 10 personnalités européennes issues du monde politique et scientifique, sera remis officiellement aux évêques membres de la COMECE lors de leur Assemblée plénière des 12-14 novembre prochains.

 

LISTE DES MEMBRES DU GROUPE DE TRAVAIL AD HOC DE LA COMECE

SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

 

Prof. Dr. Franz Fischler

Président

Ancien membre de la Commission européenne

Président du “Ökosoziales Forum” (Autriche)

 

Prof. Dr. Ottmar Edenhofer
Co-Chair of Working Group III of the IPCC

Deputy-Director of the Potsdam Institute for Climate Impact Research (Germany)

 

Jean-Baptiste de Foucauld

Inspecteur général des Finances

Ministère de l'Economie, des Finances et de l'Industrie (France)

Rev. Prof. Dr. Karl Golser
Professor of moral theology at the Philosophisch-Theologische Hochschule Brixen, professore di teologia morale allo Studio Teologico Accademico Bressanone (Italy)

 

Prof. Dr. Leszek Karski

Professor at the Chair of Environmental Protection and Management, Institute of Ecology and Bioethics,

Deputy Dean at the Faculty of Christian Philosophy, Cardinal Stefan Wyszynski University, Warsaw (Poland)

 

Prof. Dr. Helga Kromp-Kolb

Head of Institute of Meteorology

University of Natural Resources and Applied Life Sciences, Vienna (Austria)

 

Dr. Charlotte Kreuter-Kirchhof

Secretary

Assistant Professor

Institute for international law, University of Bonn (Germany)

 

Prof. Dr. John Sweeney

Professor of Geography
Director: Irish Climate Analysis and Research Units

National University of Ireland, Maynooth (Ireland)


Prof. Dr. Jean-Pascal van Ypersele

IPCC Vice-Chair

Institut d'astronomie et de géophysique G. Lemaître

Université catholique de Louvain (Belgium)

 

Prof. Dr. Stefano Zamagni

Professore ordinario di Economia Politica, Università di Bologna

Adjunct Professor of International Political Economy, Johns Hopkins University, Bologna Center (Italy)

Contact presse:

Alessandro Di Maio

Responsable de Presse et Communication E-mail Contact Tel. +32 (0) 2 235 05 15
Contact us
19, Square de Meeûs
B-1050 Bruxelles
T + 32(0)2 235 05 10
Display:
http://www.comece.eu/