Wednesday 20. October 2021
2008
COMECE Press 15/12/2008

 

Les Eglises et la Commission européenne débattent des défis engendrés par un environnement interculturel pour les systèmes éducatifs

 

L’éducation est un facteur essentiel d’intégration des immigrés en Europe. Les projets existants et les bonnes pratiques devraient être diffusées et leur mise en pratique devrait être soutenue par des financements. Telle est la conclusion du Séminaire de Dialogue qui s’est tenu ce 15 décembre 2008 et qui était organisé conjointement par la Commission européenne, la COMECE et la Commission Eglise et Société de la CEC. Il a réuni des représentants de la Commission européenne, des experts européens en matière d’éducation issus des Eglises, d’organisations religieuses et du monde académique.

 

L’UE joue un rôle important en matière d’éducation lorsqu’elle promeut les bonnes pratiques, influençant ainsi les politiques des Etats membres en matière d’éducation. Organisé dans le cadre de l’année européenne 2008 du Dialogue interculturel, ce Séminaire de Dialogue était consacré à « Une éducation de qualité dans un environnement interculturel ». Les participants ont débattu des atouts de la diversité culturelle et des défis engendrés pour les systèmes éducatifs par une société multiculturelle.

 

L’Education est un facteur clé du processus d’intégration. Or, beaucoup d’écoles à travers l’Europe sont aujourd’hui confrontées au phénomène du « White flight ». Celui-ci se produit lorsque les parents de la population d’origine du pays retirent leurs enfants des écoles où la majorité des élèves sont issus de l’immigration. Les établissements éducatifs doivent contrer ce phénomène en devenant des lieux d’apprentissage sûrs, accueillants et inclusifs. Le séminaire s’est penché sur la façon dont les organisations de l’Eglise et d’autres organisations jouaient un rôle actif de promotion de cette approche. Les exemples suivants ont été notamment évoqués : une architecture innovante, l’importance de la participation des membres de la famille et de la communauté à la vie scolaire, des salles de classe interactives, des bibliothèques sous tutorat. Le séminaire aura en même temps permis de réaffirmer le rôle prioritaire des parents dans l’éducation de leurs enfants.

 

Le Commissaire européen Ján Figel a réaffirmé la composante religieuse du dialogue interculturel et a appelé à la poursuite de ce dialogue au delà de l’année européenne 2008 du Dialogue interculturel. Une représentante de la DG Culture et Education a de son côté souligné qu’il était important de continuer l’échange de bonnes pratiques. Elle s’est notamment félicitée des contributions des Eglises et Communautés religieuses à la consultation sur la Migration et l’éducation actuellement lancée par la Commission européenne. Les représentants des Eglises et de la Commission se sont également accordés sur la nécessité de garder la question de l’éducation comme un point permanent sur l’agenda de leur dialogue institutionnel.

 

Les Séminaires de Dialogue sont issus d’une longue tradition de dialogue entre la Commission européenne et les Eglises en Europe. Depuis le commencement, au début des années 1990, ils se sont avérés un forum de discussion essentiel pour évoquer les sujets d’intérêt commun. Les séminaires de Dialogue représentent un élément essentiel du dialogue transparent et régulier entre les institutions européennes et les Eglises en Europe. Un précédent séminaire de dialogue s’est tenu en février de cette année sur le thème de la flexsécurité.

Contact presse:

Alessandro Di Maio

Responsable de Presse et Communication E-mail Contact Tel. +32 (0) 2 235 05 15
Contact us
19, Square de Meeûs
B-1050 Bruxelles
T + 32(0)2 235 05 10
Display:
http://www.comece.eu/