Thursday 28. October 2021
2010
COMECE Press 14/10/2010

La protection de la dignité humaine, la cohésion sociale et le développement durable doivent être au cœur des politiques de l'UE

 

Le mardi 12 octobre 2010, des représentants des Eglises en Belgique et en Europe ont rencontré la Présidence belge de l'UE à Bruxelles. La rencontre a eu lieu dans le cadre de l'article 17 du Traité sur le fonctionnement de l'UE qui établit un dialogue régulier entre les Eglises et l'UE. En outre, cette réunion s'inscrit dans une tradition déjà bien établie de rencontres entre les Eglises et les Présidence tournantes du Conseil de l'UE. Le Premier Ministre belge, Yves Leterme, a reçu les représentants des Eglises pendant une heure dans sa résidence de fonction.

 

 

Les Représentants des Eglises ont évoqué plusieurs sujets en relation avec la Présidence belge de l'UE et notamment :

 

- la pauvreté et l'exclusion sociale en Europe: Faisant suite aux nombreuses initiatives et contributions des Eglises dans le cadre de « 2010 - Année européenne de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale » et du développement de la stratégie UE 2020, les représentants des Eglises ont réitéré leur requête d'un renforcement du modèle d'Economie sociale de marché qui assure l'équilibre entre, d'une part, la concurrence et, d'autre part, la cohésion sociale et les limites de la croissance. «La protection de la dignité humaine, la cohésion sociale et le développement durable dans un monde globalisé doivent être au cœur des politiques européennes », ont-ils déclaré. Considérant l'augmentation de la pauvreté en Europe et dans le monde et le projet de Plateforme européenne de lutte contre la pauvreté comme initiative phare de la stratégie UE 2020, les Eglises ont demandé a être associées, aux côtés de la société civile, au traitement de ces questions.

 

Le Premier Ministre a répondu en soulignant que l'Union Européenne n'était pas seulement un espace économique, mais une communauté mue par des valeurs et ce, même si en raison la crise économique et financière, les questions de gouvernance économique semblent actuellement prédominantes. Il a prédit qu'un grand débat sur les standards sociaux européens devrait s'amorcer très bientôt et a indiqué son désir de collaborer avec les Eglises pour les questions relatives à la cohésion sociale au-delà de la Présidence belge de l'UE.

 

- Dans le cadre du Service d'action extérieure de l'UE, trois sujets ont été abordés : l'importance de la protection de la liberté religieuse au sein des relations étrangères de l'UE et l'équilibre essentiel entre les intérêts commerciaux et politiques dans les relations de l'UE avec les pays tiers. En ce qui concerne la liberté religieuse, la situation particulière de la Turquie et l'importance de rappeler l'application du droit à la liberté religieuse pour toutes les communautés du pays dans le cadre des négociations d'adhésion ont été mentionnées.

La Présidence belge a déclaré qu'elle désirait soutenir l'introduction de la liberté religieuse en tant que Droit Fondamental à promouvoir au sein du futur Service d'action extérieure et le Premier Ministre a promis d'agir en ce sens.

 

La délégation des Eglises a aussi discuté de la mise en œuvre du « dialogue ouvert, transparent et régulier » entre l'Union et les Eglises et communautés religieuses (Art. 17 §3 TFUE). L'intérêt de la mise en place d'un dialogue similaire au niveau national a été exprimé.

 

Finalement, en vue de la 16ème conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques à Cancún (Mexique, du 29 novembre au 10 décembre 2010), les représentants des Eglises ont demandé à l'UE de prendre ses responsabilités en matière de lutte contre les changements climatiques. Les Eglises ont exprimé leur désir que soit atteint un accord allant au-delà de la proposition actuelle d'une réduction de 20% des émissions de CO2. Rappelant le principe chrétien fondamental d'une « option préférentielle pour les pauvres », les Eglises appellent à mettre en place d'urgence les fonds « Fast start » de financement à mise en œuvre rapide décidés à Copenhague et de le doter de moyens suffisants.

 

La Commission Eglise et société de la CEC et la COMECE ont apprécié la qualité des échanges avec la Présidence belge de l'UE et ont été particulièrement satisfaites par l'engagement du Premier Ministre Leterme à donner suite à certaines de leurs propositions. Le dialogue entre les églises et la Présidence belge de l'UE est un bon exemple du « dialogue ouvert, transparent et régulier » entre l'UE et les Eglises et communautés religieuses.

 

 



La délégation des Eglises était composée de :

 

• S.E. Mgr. Guy Harpigny, Evêque de Tournai
• Dr. Guy Liagre, Président de l'Eglise Protestante Unie de Belgique
• S.E. Mgr Athenagoras, Patriarcat œcuménique
• M. Jef Felix, Président du réseau Justice et Paix Flandres
• Mme Axelle Fischer, Secrétaire Générale de Justice et Paix et Pax Christi, Wallonie-Bruxelles
• Rev. Marc Lenders, Eglise Protestante Unie de Belgique

Canon Dr. Robert Innes, President of the Central Committee of the Anglican Church in Belgium
• Rev. Rüdiger Noll, Directeur de la Commission Eglises et Société de la CEC
• Mgr. Piotr Mazurkiewicz, Secrétaire Général de la COMECE.

 

 

Pour plus d'information, veuillez contacter Johanna Touzel, Porte-parole de la COMECE

 

www.comece.eu

Contact presse:

Alessandro Di Maio

Responsable de Presse et Communication E-mail Contact Tel. +32 (0) 2 235 05 15
Contact us
19, Square de Meeûs
B-1050 Bruxelles
T + 32(0)2 235 05 10
Display:
http://www.comece.eu/