Monday 6. December 2021
2013

« L’Europe a besoin d’une dimension sociale »

Tel est le message adressé par les représentants d’Eglises à la présidence irlandaise de l’UE

Communiqué joint Conseil irlandais des Eglises - CEC-COMECE 08/03/2013

 

La Gouvernance économique européenne doit être contrebalancée par une dimension sociale, selon les Eglises en Europe. A l’occasion de leur rencontre avec la Présidence irlandaise de l’UE ce matin (vendredi 8 mars), les Eglises ont interrogé la pertinence d’une discussion sur l’austérité économique qui ne tiendrait pas compte des mesures de cohésion sociale. Elles ont affirmé que les efforts visant à éradiquer la pauvreté structurelle et les inégalités devraient également être pris en compte lorsqu’il s’agit de mesurer les progrès économiques.

 

Tel était le message principal de la délégation de représentants d’Eglises d'Irlande et d'Europe lors de leur rencontre avec le Taoiseach Enda Kenny (le Premier ministre irlandais) dans les locaux du gouvernement. La rencontre s'inscrivait dans la tradition de rencontres régulières entre les Eglises et le présidences tournantes de l'UE.

 

Au cours d’une rencontre ouverte et cordiale, la délégation, qui représentait un large éventail des traditions chrétiennes en Irlande, a porté à l’attention de la présidence irlandaise de l’UE un certain nombre de dossiers, allant de la crise économique et sociale aux questions de politique d’aide au développement. La délégation s’est réjouie de l’écoute attentive qu’ont accordée le Taoiseach et les autres membres de sa délégation à ces sujets.

 

Cette rencontre était organisée par le Conseil des Eglises d’Irlande, au nom de la Conférence des Eglises Européennes (CEC) et de la Commission des Episcopats de la Communauté européenne (COMECE).

 

La crise sociale en Europe

 

La délégation d’Eglises a surtout mis en avant l’impact social de la crise économique qui ravage actuellement l’Union européenne. Elle a souligné que les conséquences sociales de la crise étaient flagrantes dans les paroisses de toutes les Eglises et constituaient une préoccupation majeure  pour les Eglises au niveau local, régional et national. Les Eglises d’Irlande sont particulièrement préoccupées par l’impact des mesures d’austérité sur les générations présentes et futures, et sur les personnes les plus vulnérables de la société.

 

Bien que l’emploi et la création de postes en Europe soit l’une des conditions principales pour surmonter la crise, les Eglises ont souligné le nombre croissant de travailleurs pauvres. Elles exhortent l’UE à inclure la référence à un jour de congé hebdomadaire commun dans la révision de la directive « Temps de travail », comme un signe clair et visible de la réconciliation entre vie personnelle, familiale et professionnelle.

 

Elles appellent également à une plus grande participation de la société civile, des partenaires sociaux et des acteurs de la vie sociale à l’élaboration des programmes nationaux de réforme, les rapports sociaux nationaux et les recommandations spécifiques par pays.

 

La Politique d’aide au développement

 

La délégation a rappelé que la politique de développement contribuait à transformer des vies et a souligné l’importance pour les Etats membres de l’UE de s’engager à atteindre d’ici 2015 les objectifs d’aide au développement outre-mer. Renforcer la capacité des autorités fiscales dans ces pays est certes important, mais s’attaquer aux règles comptables et à la régulation financière est cruciale, selon la délégation.

 

Rappelant le succès des récentes négociations sur la régulation bancaire en Europe, qui ont été menées à bien sous la Présidence irlandaise, les représentants des Eglises ont appelé à des négociations renforcées pour:

 

- défendre l’accord obtenu entre le Conseil, le Parlement et la Commission européenne en matière de réforme du secteur bancaire (CRD)

- inclure une clause de révision solide dans les Directives Comptable et sur la Transparence, qui permette d’inclure des secteurs supplémentaires ainsi que des informations plus détaillées similaires dans leurs portée, à l’accord sur la réforme du secteur bancaire

- s’attaquer à l’impact insidieux des paradis fiscaux

- appliquer les recommandations faites aux pays de l’OCDE dans le rapport de l’OCDE, de la Banque mondiale, du FMI et de l’ONU de 2011 appelant le développement de systèmes fiscaux plus efficaces, de conduire une analyse transversale des politiques fiscales nationales afin de garantir qu’elles n’aient pas d’impact négatif sur les pays en voie de développement.

 

Composition de la délégation des Eglises

 

- Mgr Michael Jackson, Eglise anglicane d’Irlande, Archevêque anglican de Dublin et Primat d’Irlande

- Rev Fr Godfrey O'Donnell, Président du Conseil des Eglises d’Irlande et président du réseau orthodoxe d’Eglises. Bishop William Crean, Bishop of Cloyne.

- Ms Gillian Kingston, représentante laïque de l’Eglise méthodiste d’Irlande.

- Dr Nicola Rooney, Commission « Justice & Paix » de la Conférence épiscopale irlandaise.

- Dr Kenneth Milne, Coordinateur du Groupe d’engagement européen, Conseil des Eglises d’Irlande /Rassemblement inter-églises d’Irlande

- Mervyn McCullagh, Directeur, Conseil des Eglises d’Irlande /Rassemblement inter-églises d’Irlande

- Rev Frank-Dieter Fischbach, Directeur exécutif de la Commission Eglise et Société de la CEC-KEK

- Fr Patrick Daly, Secrétaire général de la COMECE.

- Michael Kuhn, Vice Secrétaire général de la COMECE.

 

La rencontre s’est tenue dans le cadre de l’article 17 du Traité sur le fonctionnement de l’UE, établissant un dialogue ouvert, transparent et régulier entre les Églises et l’UE.

 

 

Contact: Johanna Touzel,

Porte-parole et responsable presse de la COMECE

johanna.touzel@comece.eu Tel+32 (0)2 235 05 15

 

 


La COMECE est la Commission des Episcopats de la Communauté européenne et elle est composée de 26 évêques représentant tous les États membres de l’UE. Depuis plus de trente ans, la COMECE accompagne le processus d’intégration européenne et propose ses réflexions. La COMECE est désormais un partenaire des institutions de l’UE dans le dialogue prévu par l’Article 17 (3) du Traité sur le fonctionnement de l’UE.

 

Contact presse:

Alessandro Di Maio

Responsable de Presse et Communication E-mail Contact Tel. +32 (0) 2 235 05 15
Contact us
19, Square de Meeûs
B-1050 Bruxelles
T + 32(0)2 235 05 10
Display:
http://www.comece.eu/